Chef de pôle cellule de recueil des informations préoccupantes - H/F

Ref : 2018/ILD/539
Direction : Direction générale des interventions sanitaires et sociales/Enfance et famille
Service : Cellule de recueil des informations préoccupantes
Filière : Administratif ; Médico-sociale
Cadre d'emplois : Attaché ; Conseiller socio-éducatif
Catégorie : A
Localisation : Direction générale des interventions sanitaires et sociales - 64, rue Anita Conti - 56000 VANNES
Groupe de fonction : A5
Date de clôture : 16/02/2018

Contexte :  

La loi du 5 Mars 2017, prévoit la création d'une cellule départementale du recueil, du traitement et de l'évaluation des situations préoccupantes à l'égard de l'enfant. Au sein de la direction enfance famille le pôle CRIP vise à optimiser la capacité à protéger les enfants en coordonnant les interventions, en donnant à la collectivité les moyens de fixer le mode de soutien et d'aide le plus approprié. Dans cet objectif, la CRIP est constituée d'une équipe de chargées d'évaluations spécialisées en protection de l'enfance aux compétences pluridisciplinaires pour assurer les évaluations des situations les plus complexes ou tendant à présenter un risque avéré de protection de l'enfance. Le chef de pôle assure la responsabilité de la CRIP, la cohérence et l'efficacité des procédures, la coordination avec les acteurs signalants (éducation nationale, services sociaux, hopitaux, service de solice, SNATED, ...)


Place dans l’organigramme de la collectivité :
L’agent est placé sous la responsabilité technique et hiérarchique du directeur de l’enfance et de la famille. Il est placé en lien fonctionnel avec le médecin de protection de l’enfance qui assume la responsabilité des éléments relevant d’une compétence médicale. Il dispose d’un lien fonctionnel quotidien avec le Parquet et les autorités de police.  


Définition du poste :
Le chef de pôle assure l’encadrement et la gestion de la CRIP (9 agents – 1700 informations annuelles – 800 mandats). Il est responsable de la qualification des informations et de la prise des décisions dans le cadre de la mission légale de la CRIP. Il organise les conditions de traitement et de mandatement des évaluations territoriales. A ce titre, il dispose également d’une équipe de chargés de recueils et d’évaluations IP. Il assure également avec son équipe une mission d’expertise auprès des territoires médico-sociaux quant aux questions de maltraitances, mauvais traitements et de repérages des négligences et carences parentales.   

 

Il participe à l’élaboration des protocoles et conventions avec les acteurs de la protection de l’enfance ainsi qu’aux instances partenariales en lien avec la protection de l’enfance. A ce titre, il est référent départemental auprès de la préfecture sur les thèmes de la radicalisation, des addictions et violences familiales.  


Relations fonctionnelles :
Internes avec les assistants sociaux, éducateurs, psychologues, les médecins pédopsychiatres, le Centre Départemental de l'Enfance...
Externes avec les postulants à l'adoption, les psychologues, les partenaires spécialisés adoption...

Activités principales :

Encadrement et coordination de la CRIP :
-       Organisation des procédures assurant une fluidité de suivi des informations, du recueil au traitement en primo-analyse et du suivi des évaluations
-       Qualification des informations CRIP et mandatement des évaluations médico-sociales
-       Encadrement des agents CRIP
-       Animation de réunions et d’instances,
-       Missions de conseils et d’expertises techniques
-       Correspondance avec l’ONPE (119)
Mise en œuvre de protocoles avec les institutions concernées par la protection de l’enfance,
Gestion administrative des ressources humaines CRIP (formations, gestion de temps, moyens logistiques…)
Reporting régulier auprès de la DEF avec évaluation des dispositifs mis en place et des résultats obtenus.
Représentation de la DEF sur instances partenariales et pilotage de thématique (action du schéma enfance notamment)

Activités complémentaires :  
Dans le cadre de la continuité de service, le chef de pôle peut être amené à seconder l’inspecteur ASE en charge des missions centrales et en particulier en encadrant l’équipe en charge des évaluations et des mises à l’abri des mineurs non accompagnés.
Travail sur l’élaboration de projet en lien avec les missions du service : réflexion autour du parrainage,  du tiers bénévole (projets et actions collectives)...

Compétences et qualités requises :
-
Maîtrise impérative des champs juridiques, sociaux et cliniques en protection de l’enfance
- Connaissance des besoins fondamentaux de l’enfant sur une approche neuro-développementale
- Forte capacité d’analyse et de discrimination aux fins de prise de décisions
- Maîtrise des situations d’urgence et forte capacité à maîtriser ses émotions
- Réactivité forte et intelligence relationnelle nécessaire avec une grande pluralité d’acteurs
- Capacités rédactionnelles aisées
- Qualité de rigueur et de discipline dans l’exercice professionnel
- Savoir se situer dans un rôle de cadre encadrant (attitude, management, posture)
- Savoir encadrer, animer, déléguer, et évaluer une équipe,
- Savoir se positionner dans son environnement interne/externe, y compris dans un environnement complexe et insécurisant
- Etre force de proposition, savoir analyser et synthétiser,
- Etre autonome, prendre des initiatives tout en sachant rendre compte,
- Poste soumis à un secret professionnel renforcé lié à la mission juridique et judiciaire d’aide sociale à l’enfance.

Conditions d’exercice :
Temps plein,
Forte disponibilité et amplitude d'exercice.
Dispositif d'astreintes ,
Poste éligible à la NBI encadrant (15 points).

Profil souhaité :
Candidat disposant d'une formation significative en droit juridique avec expérience en protection de l'enfance ou candidat avec forte expérience en protection de l'enfance sur des postes d'encadrement notamment en aide sociale à l'enfance.

 

Renseignements complémentaires auprès de M. Olivier HIROUX, directeur de l'enfance et de la famille (Tél 02 97 54 57 28).

 

Votre candidature devra comporter, un Cv, une lettre de motivation, le dernier arrêté de situation administrative (pour les fonctionnaires externes) et/ou votre inscription sur liste d'aptitude.

Sous réserve de modifications les entretiens de sélection sont prévus semaine 11/12.

 

Postuler
Ce site web utilise des cookies pour la réalisation des statistiques de visites. Ils nous permettent également d'assurer un bon fonctionnement de nos services. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.
Pour plus d'informations, Lire la politique des cookies >>.